Inten$ion Psychanalytique
fond intension.jpg

Actualités

Séminaire à Caen « Refoulement, déni, forclusion » 2012-2013

Animé par sylvain Frérot.

Trois nominations opérées par Freud (dans « l’homme aux loups », il parle de ces trois « mécanismes ») et reprises par Lacan. Elles sont à articuler à trois autres : névroses, perversions et psychoses.

Comment penser les structures dans la clinique psychanalytique? A quoi correspondent ces trois nominations ?

Si elles ne renvoient pas à une classification psychopathologique figée, elles sont à entendre dans l’ordre du discours (métaphore / métonymie) et de la dynamique de l’inconscient.  Elles viennent interroger le rapport du sujet à la fonction paternelle (R.S.I), à la perte et à la castration.

En 1938, peu de temps avant sa mort, Freud écrit un texte intitulé « Le clivage du moi dans les processus de défense ». Il y parle de l’angoisse de castration, du déni de la réalité, du substitut au manque dans l’Autre que constitue le fétiche. Il y définit le processus du clivage. Ce texte met en relief sa découverte décisive, fondamentale, de la phase phallique et de la dialectique qu’elle instaure dans la structuration du sujet.

Quelles incidences peut-on repérer dans la pratique à partir de ces nominations, qu’il s’agisse du transfert et de son maniement ou de l’interprétation ?

Peut-on parler d’une clinique des perversions ? Lacan a parlé des versions du père en lien avec la question de la Jouissance.

Qu’en est-il du lien social actuel au regard de ces questions?

Que nous enseignent les artistes sur ces sujets? Freud puis Lacan y font souvent référence (Léonard de Vinci, Marguerite Duras, Camille Claudel, Joyce…).

Voilà quelques questions que nous pourrons poursuivre au cours de cette année.

Dates : Le 3ème vendredi de chaque mois à 21h.

Renseignements : SylvainFrérot 02.31.86.82.90. / 06.73.14.00.40