Inten$ion Psychanalytique
fond intension.jpg

Actualités

Séminaire à Caen « De quoi le père est-il le nom ? » 2015-2016

Figures et fonctions du père en psychanalyse
Animé par Sylvain Frérot

Qu’est ce qu’un père ? Qu’est ce qu’être un père ? Qu’est ce qu’avoir eu un père ?

En quoi notre pratique relance-t-elle ces questions ? Que nous enseigne-elle à ce sujet dans la singularité de notre clinique et des formations de l’inconscient?

Le psychanalyste est appelé à soutenir ces interrogations en tant que la fonction paternelle n’est pas d’opposer mais d’accorder le désir et la loi.

Cette fonction du père est centrale chez Freud et revêt différentes figures au fil de son élaboration, du père séducteur au père mythique de la horde. Parler d’Œdipe c’est introduire comme essentielle la fonction du père et ce qu’il nomme le complexe paternel.

Lacan à la suite de Freud articule cette fonction autour de la question du nom, et parle de métaphore paternelle, à situer donc dans l’ordre du discours en tant qu’opération langagière. La métaphore n’est pas simple ressemblance ou analogie, mais substitution signifiante, création de sens du côté de l’inédit. Lacan distingue également trois registres du père : symbolique, imaginaire et réel, distinction qui éclaire la clinique d’un jour nouveau.

Quand le nom du père reste lettre morte, que nous est il donné à entendre comme nouvelles formes de questionnements concernant la fonction paternelle, et en particulier sur les modes de suppléance à cette fonction que Lacan a nommé sinthome ?

Dates : les vendredis 6 novembre et 11 décembre 2015, les prochaines dates seront confirmées ultérieurement.

S’adresser à Sylvain Frérot : 06 73 14 00 40.