Inten$ion Psychanalytique

Agenda

Back to All Events

Journée de rencontre du samedi 23 novembre 2013 à Angers

  • Hôtel d’Anjous 1 Boulevard du Maréchal Foch 49100, Angers France (map)

Programme de la journée du Mouvement Pourtour avec Ouest Fédépsy  

10H à 10H30 Accueil autour d’un café

10H30 à 12H30 En passant par Angers…

Ouverture de la journée et présentation du Mouvement Pourtour 

Intervention de membres d’Ouest Fédépsy et échanges : 

L’Ecole Psychanalytique de Strasbourg propose depuis 2001 une expérience nouvelle de compagnonnage transgénérationnelle afin de préparer un témoignage direct de son rapport à l’analyse devant une assemblée, l’Agora. Plusieurs Angevins, membres d’Ouest Fédépsy ont effectué, à titre individuel, ce parcours. Certains se proposent ici de faire part de la mise en place de ce processus et d’un travail de cartel sur les possibles effets du compagnonnage et de ce témoignage. 

12H30 Déjeuner, sur place, au restaurant La Salamandre

14H15 à 16H la traversée des institutions

« Le psychanalyste entre féminin et paranoïa » : 

De la façon d'élaborer les enjeux cliniques et théoriques qui ont fait divergences radicales au sein d’une association, puis qui ont présidé au lancement dynamique du mouvement Pourtour. 

Quel type de lien social peut-il exister entre analystes ? 

Toute institution pose la question de l’invention d’un nouveau lien social entre analystes. Le passage de « l’intension » à « l’extension » exige une assemblée de «pairs» en capacité d’accueillir ce passage, qui s’il s’avère nécessaire, demeure délicat et requiert des dispositifs qui ne sauraient confondre ce qui peut être transmis et ce qui ne saurait être divulgué. 

De nombreux auteurs s’accordent à remarquer que ce qui n’a pas trouvé résolution dans l’analyse, se rejoue au sein même de l’institution analytique. Alors comment l’institution se débrouille avec les résidus du transfert? Quid de la fin de l’analyse et de « la fin ... » du transfert ? 

Les collègues de Montpellier nous avaient invités à travailler sur le « Fatherland », « le caleçon, la dépouille, la défroque » du père. L’analyste on le sait, est celui qui a ce privilège d’endosser par la voie du transfert cette défroque, ainsi que toutes les autres parures que l’analysant lui prête. 

La vitalité et l’inventivité d’une association/institution se mesure à l’art qu’elle met à accommoder c(s)es restes, c'est-à-dire, à sa capacité à proposer des dispositifs qui permettent de sortir de la confusion entre une fonction par essence évanescente : « Psychanalyste » et une identité. 

Peut-on éviter que les filiations analytiques ne s’enlisent en communauté régie par l’illusion identitaire ? Quel serait le devenir de ces identifications ? 

Y a-t-il « une fraternité discrète » selon la belle expression de Lacan, qui permette à chacun d’affronter la solitude dans laquelle il s’autorise analyste, tout en faisant l’expérience de ce paradoxe qui est « qu’on ne devient pas psychanalyste tout seul ». 

16H à 16H30 Pause

16H30 à 18H Poursuite des échanges et clôture de la journée

La journée se déroulera à l’Hôtel d’Anjou (Tél : 02 41 211 211) ww.hoteldanjou.fr

Inscription : Inscription à la journée : 30 euros 

Inscription au repas du midi à l’hôtel d’Anjou : 30 euros (paiement sur place). Toute inscription au repas, non décommandée 48 heures avant la journée, sera facturée par le restaurant. Pour des questions d’organisation, l’inscription à la journée et / ou au repas est à faire avant le 17 Novembre 2013, en adressant un chèque de 30 euros, libellé à l’ordre d’Intension Psychanalytique à Martine Dardanne, 66 Rue du Rendez-vous, 75012 Paris, mdardane001@cegetel.rss.fr, Tel : 06 37 21 50 70.